Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Anelore

Résilience

Résilience, ce mot est partout.

Face aux blessures de la vie, certains d'entre nous arrivent à faire face mieux que d’autres.
Ils ont une grande capacité à réussir à vivre positivement. Ils vivent, rient, aiment, travaillent, créent. Les épreuves qu’ils ont traversées auraient dû les terrasser, mais on ne sais comment ils tiennent et par quel miracle.

Ce mystère s’appelle la « résilience ». 

Boris Cyrulnik à écrit à ce sujet un essai "Un merveilleux malheur". Dans ce livre il s’interroge sur le processus de réparation de soi quand on est rescapé de l'horreur. Le malheur n'est pas une destinée, rien n'est irrémédiablement inscrit, on peut toujours s'en sortir.

Voici quelques processus qui contribuent à la résilience :

  • La défense-protection ;
  • l'équilibre face aux tensions ;
  • l'engagement-défi ;
  • la positivité de soi ;
  • la création.

Même en amour on peu gommer les situations négatives :

 « Qui suis-je pour me faire aimer ? ».
 Ainsi « Monsieur Peurdeperdre aime Madame Jaimelavie : la présence de Madame sécurise Monsieur qui dynamise Madame ».

Pour Boris Cyrulnik, neuro-psychiatre français, l'adulte qui a cette capacité de rebond après le choc est celui qui aura appris « à aimer dans la gaieté et le respect de l'autre dans un système à poly-attachement : papa, maman, mais aussi les grands-parents, les cousins, les amis des parents. »

Et vous qu'est-ce qui vous fait avancer, quelle est votre force ? 

La résilience, c'est l'art de naviguer dans les torrents.

Boris Cyrulnik

Le malheur n'est jamais pur, pas plus que le bonheur. Un mot permet d'organiser une autre manière de comprendre le mystère de ceux qui s'en sont sortis : la résilience, qui désigne la capacité à réussir, à vivre, à se développer en dépit d'adversité.

Boris Cyrulnik

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article