Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Anelore

Un mot gentil n'est jamais perdu

Il y a quelques jours au détour d'une conversation on parlait de la gentillesse.

La gentillesse, la bienveillance, c'est la nature de la personne.

De nos jours, une personne gentille, c'est presque suspect, on a tendance à la juger, à penser que cela cache quelque chose, que c’est une tare. Et puis, il y ceux qui en profitent...et qui font du mal.

Pourquoi être autant tordus, méfiants !

A cause de tout ça, j’ai parfois envie de dire fuck la gentillesse !

Quand on écoute les gens on a l'impression que la gentillesse est un défaut ou qu'ils assimilent une personne gentille à quelqu’un de bêbête. Certains pensent que c’est une faiblesse, que c’est de la naïveté, d’autres disent qu'il ne faut pas changer … c'est une belle qualité humaine.

Mais à quoi bon être gentil dans la société actuelle puisqu’ elle semble valoriser les manipulateurs, les individualistes et ceux qui n’ont aucun sens moral.

Finalement quelles sont les vertus de la gentillesse ?

Ma propre expérience, me fait dire " trop bon, trop con" puisqu’il arrive qu’elle fasse souffrir et qu’elle est souvent mal perçue ou interprété. Elle peut-être même source de reproches. Mais alors, quelles sont les limites de la gentillesse ?

Un proverbe Soufi dit peut-être justement : Ramassez une abeille par gentillesse et vous apprendrez les limites de la gentillesse

Faux gentil ?

"C’est un faux gentil", "il cache bien son jeu".

On a tous croisé un faux gentil qui, afin d’obtenir ce qu’il désire, utilise la gentillesse comme atout et ensuite vous trompe et abuse de vous, et ça fait mal. On se sent trahi.

Une fois échaudé, on devient méfiant.

Alors la solution ?

Avec le temps,  je comprends que la gentillesse peut être une force, mais qu’il faut enrichir, en  apprenant  à s’affirmer (même si ce n’est pas toujours facile), dire Non, donner son avis, tout en restant gentil.

En bref, il faut s’affirmer et être gentil. On pense souvent à défaut que pour s’affirmer, il faut cesser d’être gentil.

Aller contre notre nature est souvent un échec.

Ne soyez pas moins gentils, mais plus affirmés !

Voltaire considérait la gentillesse comme un signe d’intelligence et l’empereur philosophe Marc Aurèle comme le plus grand plaisir de l’être humain.

 La gentillesse est un don, sans conditions et sans attentes

 

“A force d'être gentil, on finit par être suspect.”

Charles Trenet

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

maposie 02/07/2019 08:39

Bonjour, c'est bien d'être gentil, mais souvent on est gentil pour son intérêt. La gentillesse doit être désintéressée.

Anelore 02/07/2019 15:37

Agis avec gentillesse, mais n'attends pas la reconnaissance.

Confucius